NEWS . PRESSE . OUEST FRANCE . 26/11/2016

Le concept Parcabout intéresse
le PDG japonais Koichi Sakurai


A Plélo (Côtes d’Armor) , « hisse et ho » et son filet de 1 500 m² perché entre les arbres, attire les amateurs de sport et de détente en plein
e nature, et maintenant le luxe ! Un PDG japonais veut en installer dans ses nouveaux complexes hôteliers.

 


Sur la photo :
Au premier plan : Toshimas Uchida interprète (à gauche), le PDG japonais Koichi Sakurai (à droite). Au second plan : Pierre Sacaze, directeur technique ; son chef de fabrication, Didier, et, Guillaume, propriétaire de « hisse et ho » avec son épouse Louise Lamour.
Insolite

Décidément, « hisse et ho » situé dans la vallée du Char-à-Bancs et son fameux Parcabout, un filet de 1 500 m² perché entre les arbres à 10 mètres au-dessus du sol, n’attire pas uniquement des amateurs de sensations, d’acrobaties, de sport et de détente en pleine nature.

En effet, Koichi Sakurai, président d’une grande chaîne de luxe d’hôtels-restaurants située dans la banlieue de Tokyo, au Japon, souhaiterait installer un Parcabout de 3 000 m² dans son nouveau complexe hôtelier situé à Ashigara, une ville de 50 000 habitants.

Un concept unique au monde

De par sa conception, cette structure conçue et réalisée par Cédric Chauvaud, patron de la SARL « Chien Noir », sur l’île de Groix, est unique en son genre. Elle a vu le jour en 2008.

« Actuellement, sur 25 Parcabouts construits et installés par la société, 21 le sont en France, et 4 en Angleterre et au Pays de Galles », précise Pierre Sacaze, directeur technique. « La visite de cet investisseur japonais et l’installation plus que probable d’une structure au Japon va nous permettre de développer notre marché à l’exportation. »

Koichi Sakurai souhaite implanter dans son domaine un Parcabout de 3 000 m² s’inspirant de celui du Char-à-Bancs mais en y incluant de nouvelles variantes. Pour réaliser ce projet dans ses ateliers, la société devra utiliser plus de 30 km de cordages de gros diamètre, ainsi que la même quantité de filin pour l’assemblage.

Sécurité et liberté

De 80 à 100 arbres (d’une variété de chêne locale) seront utilisés pour accrocher les filets, à 5 ou 10 mètres du sol. Chaque arbre sera contrôlé minutieusement et l’amarrage sera fait de telle sorte qu’ils ne soient pas abîmés.

« Cette structure que nous sommes venus découvrir plus en détail va permettre à nos clients de pouvoir évoluer dans les filets, au-dessus du vide, en toute liberté et sécurité (sans harnais). Elle est faite de passerelles, ponts de singe, trampolines géants, labyrinthes, sur ce grand terrain de jeux, où l’on saute, court, glisse, bondit, joue au ballon ensemble et se déroule en pleine nature, souligne Koichi Sakurai. Ceci correspond à notre clientèle. Elle recherche un peu d’aventure ludique et sécurisée, à partager en famille à partir de 4 ans ».

À noter que la partie sécurité a été un gage important lors des négociations. De plus, les parcs sont également accessibles aux handicapés.

SUR LA CARTE

Hisse et Ho

FICHE TECHNIQUE

Hisse et Ho

FRANCE . CÔTES D’ARMOR

Moulin de la ville Geoffroy, 22170 Plélo

  • Surface
    1400 m2
  • Propriétaire
    SARL Gwezbout
  • Création
    2015
  • Fréquentation
    13 000 entrées depuis sa création

 

Sources : Ouest France